Essai : photo d’étoiles au dessus de la Ste Victoire

Posté le 30 Déc 2014 dans Nature, Reportage | 10 Commentaires


Bonsoir,

Après avoir raté mon coup en Auvergne, j’ai décidé de retenter la photographie d’étoiles. Cette fois-ci avec un équipement adapté, dans ma région d’Aix en Provence et avec tout ce qu’il faut pour résister au froid : des gants, un bonnet, un gros pull et un manteau.

En plus de tout ça, j’avais tiré la leçon de mon précédent semi-échec auvergnat, je m’étais renseigné pour comprendre mes erreurs photographiques, avais reçu quelques conseils via Twitter.

J’avais également la compagnie de Frédéric, auteur du blog http://blog.reflex-photo.eu lui même bien équipé également. Il avait pris le soin de repérer un lieu adapté au pied de la Sainte Victoire célèbre pour avoir inspiré le peintre Cézanne : la lune était belle mais pas pleine, le ciel dégagé et sans pollution lumineuse.

Les conditions étaient donc quasiment idéales. Je dis “quasiment” car si nous étions venus quelques jours plus tôt, la lune aurait été en phase de nouvelle lune et la nuit aurait été plus noire. Cela dit, la lune nous a permis d’avoir un éclairage naturel plutôt joli sur la montagne.

D’un point de vue matériel, j’avais amené mon fidèle EOS 6D ainsi que le très grand angle 17-40L. Après quelques essais, la configuration suivante m’a paru correcte :

Sensibilité : 3200 ISO pour me permettre d’avoir un temps de pose relativement court

Temps de pose : entre 8 et 10 secondes pour limiter le flou lié au mouvement de la terre

Ouverture : entre ƒ/4 et ƒ/5.6 pour faire entrer un maximum de lumière (l’ouverture maxi de mon objectif étant ƒ/4)

Mise au point manuelle sur l’infini, miroir relevé et verrouillé, retardateur et trépied bien stabilisé. Je n’ai pas eu à le faire car je n’en dispose pas mais Frédéric a dû désactiver le stabilisateur, c’est recommandé.

Au final je rentre avec quelques photos qui ne sont pas encore parfaite, mais nettement meilleure que celles réalisées précédemment et l’essentiel est là : progresser et se faire plaisir !

Voici un aperçu de ces photos, en espérant qu’elles vous plairont. J’en tire déjà un enseignement : j’aurai dû exploser un peu + longtemps ou augmenter encore la sensibilité, je trouve que c’est un peu sombre, qu’en pensez-vous ?

Puisqu’on y était et que c’est parfaitement de circonstance en ce 30 décembre 2014, Frédéric et moi nous sommes amusés à faire un peu de light painting pour vous souhaiter une bonne année 2015 en espérant qu’elle vous apporte plein de bonheur.

Light painting

#05 Light Painting : bonne année !

Edit : vous pourrez voir les images en meilleure qualité dans cet album flickR

Photographe à Aix en Provence, je partage avec vous mes plus belles captures, mes astuces et mon quotidien.. Je suis toujours ouvert à l’échange alors n’hésitez pas à me faire vos remarques et/ou critiques pour que l’on en discute !
Sauf mention explicite, la copie et l’utilisation à des fins commerciales ou non de ces contenus ne sont pas autorisées.

10 Commentaires

  1. Greg
    5 janvier 2015

    Pas mal pour une première. Un peu sous exposé à mon gout, mais je pense que l’ouverture de ton objectif y est aussi pour beaucoup. Et en montant un peu en ISO ?

    Reply
    • David Steiner
      5 janvier 2015

      Je referai à pleine ouverture (f/4) et j’ai un peu de marge pour la sensibilité : je peux monter sans trop de bruit. Par contre pour le temps de pose, je pense que c’est le bon : les étoiles sont nettes !
      La prochaine fois je tente de doubler la sensibilité et aussi la pleine ouverture pour voir 🙂

      Reply
  2. Fred
    31 décembre 2014

    Hello!
    Bon, je viens juste de post traiter les photos. Eh bien, c’est chaud la partie retouche, surtout la balance des blancs si on veut avoir plusieurs teintes pour les étoiles 🙂
    Je publie ça dès que j’ai un peu de temps 😉
    a+

    Reply
  3. Pyrros
    31 décembre 2014

    La technique est bonne, reste à capturer ce qui rend les photos d’étoiles si impressionnantes : La voie l’actée.

    J’ai l’impression que la falaise tire un peu vers le rouge …

    Reply
    • David Steiner
      31 décembre 2014

      Pour capturer la voie lactée, que faut-il ? Une nuit + noire ? Une sensibilité beaucoup + forte ? Une ouverture + importante ? Autre ?

      En tout cas c’est un sujet intéressant, les prochaines fois je couplerai ça à une découverte des étoiles et des constellations 🙂

      Pour l’aspect “rouge” je regarderai en rentrant à la maison, sur un écran calibré, mais ça me paraissait correct (en + j’ai vachement refroidi la balance des blancs, mais peut-être pas encore assez ?)

      Reply
      • Pyrros
        31 décembre 2014

        Pour capturer la voie lactée, il faut la viser 😉 Il faut aussi le moins de pollution lumineuse donc une nuit sans lune est plus que recommandée.
        a 1600iso il est possible de commencer à la faire apparaitre. Mais bien sur il faut aussi une grande ouverture et un temps de pose important.

        A 17mm sur FF tu dois pouvoir ouvrir pendant environ 30s sans problème de filé

        Reply
        • David Steiner
          31 décembre 2014

          Merci ! Je vais suivre les phases de lunes pour definir LE jour idéal et essayer !

          Reply
        • Michel
          26 février 2016

          Pour la voie lactée, il faut déjà réussir à la repérer. C’est pas toujours évident…

          Belle série en tout cas 🙂

          Reply
      • Fred
        1 janvier 2015

        à priori choisir la bonne heure … aie, c’est tard ou tôt, ça sera donc froid 😉
        22H à priori en decembre, 21H en janvier

        Reply
        • David Steiner
          1 janvier 2015

          21 en janvier c’est pas mal, on se fixe une date bientôt !

          Reply

Laisser un petit mot