Mini reportage photo au Camp des Milles

Posté le 15 Oct 2014 dans Reportage | 6 Commentaires


Bonjour à tous,

Voici un récit en photo d’une visite que j’ai pu faire au Camp des Milles, près d’Aix en Provence (13).

Le camp est une ancienne tuilerie qui a eu une activité industrielle avant et après la seconde guerre mondiale. Durant celle-ci, le site a servi à l’internement et la déportation. Aujourd’hui, le site organise des visites guidées très intéressantes pendant lesquelles on apprend beaucoup de choses sur l’histoire de notre pays. Le site revient également sur le contexte social, politique et économique qui a mené aux atrocités que l’on connait.

Je ne commenterai pas spécialement les photos, mais vous devinerez aisément que l’ambiance est pesante.

En fin de visite, on (re)découvre l’Histoire d’autres pays qui ont vécu ou vivent les mêmes atrocités et l’on est amené à se poser beaucoup de questions.

Bref, c’est une visite que je vous recommande pour son aspect culturel. Vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le site officiel du Camp des Milles

Pour en revenir à ce qui anime mon site, c’est à dire la photographie, j’ai choisi de retranscrire l’ambiance en noir et blanc car la faible luminosité du lieu nous donne l’impression d’y être dans le noir mais aussi parce que cela reflète bien l’atmosphère sombre du lieu (avis personnel ?), j’ai également respecté les consignes données aux photographes (c’est à dire de ne publier que des plans larges) et j’avais volontairement choisi de shooter l’ensemble de la série avec mon 17-40mm afin d’avoir la vision la plus large possible.

J’espère que cette série vous donnera envie d’aller visiter le lieu, il vit sans subvention et a donc besoin de vous/nous pour continuer à raconter l’Histoire, notre histoire…

#01 L'ancienne Tuilerie des Milles

#01 L’ancienne Tuilerie des Milles

#02 Le camp des Milles

#02 Le camp des Milles

#03 Légionnaires

#03 Légionnaires

#04 Etage supérieur

#04 Etage supérieur

#05 Escalier du Camp

#05 Escalier du Camp

#06 Sous les toits

#06 Sous les toits

#07 Vision d'angle

#07 Vision d’angle

#08 Sur les toits

#08 Sur les toits

#09 La paix

#09 La paix

#10 Le 2nd escalier

#10 Le 2nd escalier

#11 La différence

#11 La différence

#12 Wagon

#12 Wagon

#13 Vue d'ensemble

#13 Vue d’ensemble

Photographe à Aix en Provence, je partage avec vous mes plus belles captures, mes astuces et mon quotidien.. Je suis toujours ouvert à l'échange alors n'hésitez pas à me faire vos remarques et/ou critiques pour que l'on en discute ! Sauf mention explicite, la copie et l'utilisation à des fins commerciales ou non de ces contenus ne sont pas autorisées.

6 Commentaires

  1. Bordas
    19 janvier 2016

    Un film a été tourné dans l usine dans les années 1967 ou 1968 j y ai fait de là figuration.vous pourrez voir l usine a l époque.le titre était pitchipoi mais ne suis pas duré de l hortographe

    Reply
  2. CRISTO13
    17 janvier 2016

    Je tombe seulement aujourd’hui sur vos photos. Ce travail est intéressant, mais c’est davantage la « tuilerie » des Milles que le « camp » des Milles qu’il évoque. C’est assez paradoxal, car vos photos sont récentes et ont été faites après la transformation en mémorial. Est-ce l’effet de lissage et de manque de matière que donne souvent le numérique ? Connaissez-vous celles faites par Yves Jeanmougin (voir le livre « Mémoire du camp des Milles)? Faites avant la transformation, c’est l’inverse qu’elles évoquent : le camp plutôt que la tuilerie.

    Reply
    • David
      17 janvier 2016

      Bonjour,
      Merci pour votre passage sur le blog ! Non je ne connais pas du tout Yves Jeanmougin ni son travail, mais je vais aller m’empresser de regarder/lire tout cela. Merci !
      Pour info, ces photos datent d’Octobre 2014, je ne suis pas retourné sur les lieux depuis, mais j’y retournerai pour fouiller un peu la bibliothèque par exemple.

      Reply
    • David
      17 janvier 2016

      En ce qui concerne le lissage lié au numérique, il n’y en a aucun appliqué sur mes photos, mais mon boitier étant assez haut de gamme et couplé à une très bonne optique, il n’y pas de grain (que l’on appelerait plutôt « bruit » en numérique) car il gère très bien les hautes sensibilités (comprenez : il les gère sans générer de grain, par comparaison à l’argentique)

      Reply
  3. Zwitterion
    17 octobre 2014

    Très beau reportage, belles mises en valeur, du pur Urbex… Mais effectivement, on ressent aussi ce côté pesant à travers ces photos.
    Beau travail !

    Reply

Laisser un petit mot